NOUS SOMMES À LA MAISON BLEUE

_R191623.JPG

Résidence Chez Tante Martine / YISHU 8

 

Installation phosphorescent 

Imprimante 3D Filament PLA 

Dimension variable

Projet en residence

Chez Tante Martine YISHU 8 

Paris, France 

2021

Les objets disparaissent et les souvenirs avec. Le projet “Nous sommes à la maison bleue” de l'artiste Sun Yue en est la démonstration.

 

Le geste de l’artiste est d’abord celui de l’appropriation, l'appropriation d’un lieu, dont elle extrait avec respect des morceaux. Pendant sa résidence chez Tante Martine, l’artiste a réalisé des visites minutieuses de l’appartement en ouvrant avec curiosité les placards. Peu à peu, les meubles de Tante Martine se sont vidés et les objets se sont accumulés sur la table de son atelier. On y trouvait un verre à vin, un cadre photo, une chaussure, des fruits, un porte-savon et même la vieille valise de Tante Martine.

 

L'artiste a reproduit chacun de ces objets en stylo d'impression 3D, qu’elle a replacé dans les lieux, puis a plongé l’appartement dans le noir. Et c’est alors qu’a surgi une nouvelle version de ces objets, pourtant familiers. Ce sont seulement leurs contours bleus phosphorescents qui les rendaient visibles. Dans la pénombre et dépourvu d’une fonction utile, leur fonction symbolique s’est révélée...

 

Plus encore que leur valeur affective, Sun Yue nous fait réaliser que les objets prennent la couleur de nos émotions. Et parmi toutes les couleurs, l’artiste a fait le choix du bleu. Un bleu sacré qui oscille entre celui silencieux des Madones de Botticelli et celui profond des nuits de Chagall. Objets de quiétude et de songe, les œuvres bleues de Sun Yue sont là pour raviver les souvenirs, lorsque le temps à raison de notre mémoire.

 

En occultant pour mieux dévoiler, l’artiste nous rappelle qu’une présence quotidienne devient si évidente qu’on en oublie qu’elle puisse être également éphémère ou passagère. En revisitant notre réel, Sun Yue éclaire et nous éclaire sur ces moments où, lorsque les choses ou les gens manquent à l’appel, nous prenons soudainement conscience de ce qu’ils représentent pour nous. Alors, l’artiste nous murmure en boucle à travers des haut-parleurs : “nous sommes à la maison bleue”. Elle répète que nous sommes ensemble dans cette maison aux diaprures bleutées. Reliés par un instant, reliés à des personnes par leur présence ou par nos souvenirs avec eux.

 

Ambrine LAZREUG DIDIER

Chez Tante Martine / YISHU  8

_R191407.JPG

Remplacer des vieilles chaussures 

Vue d'exposition  " Nous sommes à la maison bleue "

2021 

A7C01262.JPG

Vue d'exposition  " Nous sommes à la maison bleue "

2021 

_R191444.JPG
_R191445.JPG
_R191447.JPG

Remplacer une verre Chez Tante Martine

Vue d'exposition  " Nous sommes à la maison bleue "

2021 

A7C01158.JPG

Remplacer un panier plein de fruits, une verre et une feuille de mandarine

Vue d'exposition  " Nous sommes à la maison bleue "

2021